Devenir entrepreneur général dans la construction : quel parcours ?

S’adresser à la RBQ (Régie du Bâtiment du Québec) est la première chose à faire pour savoir avec précision les étapes nécessaires pour devenir un entrepreneur général en construction à Montréal. Quoi qu’il en soit, vous devez posséder certaines compétences et qualifications.

rbq

Obtenir la licence d’entrepreneur général

Pour exercer ce métier d’entrepreneur général en BTP, vous devez avoir une licence de construction RBQ qui est délivrée par la Régie du Bâtiment du Québec. Cet organisme du gouvernement élabore toutes les conditions à respecter et impose des examens.

Pour obtenir cette licence, vous devez passer des examens de la RBQ. Vous avez le choix de suivre en ligne ou auprès d’un institut de formations pour entrepreneur général en construction. Vous devez maîtriser la gestion d’une entreprise de construction, la gestion des projets, la gestion de la sécurité sur les chantiers et l’exécution des travaux.

Une licence d’entrepreneur général dans la construction est seulement attribuée à des personnes qui ont réussi l’examen technique, l’examen concernant le code du bâtiment, l’examen de sécurité de la construction et l’examen administratif. Les personnes qui ont passé les examens de la RBQ sont appelées « répondants ».

S’inscrire à la Commission de la construction du Québec (CCQ)

Une fois que vous avez réussi les examens et avez reçu la licence d’entrepreneur général en construction, vous réglez les frais divers. Ensuite, vous enregistrez votre entreprise de construction à la Commission de la construction du Québec. Ce faisant, vous devez remettre à cet organisme public votre numéro de licence RBQ et votre NEQ (numéro d’entreprise du Québec). À ce moment-là, vous pouvez commencer vos activités d’entrepreneur général en construction.

À noter qu’un propriétaire peut également passer les examens de la RBQ pour obtenir une licence, mais pour un seul projet valable pour un délai précis.